Marchés français ouverture 1 h 47 min
  • Dow Jones

    33 781,48
    +183,56 (+0,55 %)
     
  • Nasdaq

    11 082,00
    +123,45 (+1,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 922,19
    +347,76 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0579
    +0,0019 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 851,17
    +400,94 (+2,06 %)
     
  • BTC-EUR

    16 278,90
    +273,97 (+1,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    405,87
    +11,18 (+2,83 %)
     
  • S&P 500

    3 963,51
    +29,59 (+0,75 %)
     

Électricité: accord signé pour l'interconnexion entre la Bretagne et l'Irlande

RTE

La France et l'Irlande se sont mis d'accord pour relier les réseaux électriques des deux pays d'ici 2026, via une connexion en Bretagne qui alimentera un demi-millions de foyers.

Paris et Dublin ont conclu vendredi 25 novembre un accord pour lancer la future interconnexion électrique "Celtic Interconnector" qui permettra de raccorder le réseau irlandais au continent européen à l'horizon 2026, a annoncé le ministère français de la Transition énergétique.

Cette liaison sous-marine haute tension de 700 MW reliera la côte sud de l'Irlande au nord de la France, en parcourant 575 km, ce qui permettra l'échange direct d'électricité et notamment à l'Irlande d'exporter de l'électricité produite par des éoliennes off-shore.

Lire aussiNucléaire, marché de l'énergie, retraites... : les dossiers brûlants de Luc Rémont, nouveau patron d'EDF

Cette "première interconnexion de l'Irlande avec l'Europe continentale permettra d'importer et d'exporter suffisamment d'électricité pour alimenter 450.000 foyers", a indiqué le ministère dans un communiqué commun avec les autorités irlandaises, la banque européenne d'investissement et les opérateurs de réseau.

L'interconnexion reliera la commune de La Martyre en Bretagne au village de Knockraha dans le comté de Cork en Irlande. Cette liaison s'inscrit dans le contexte de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, alors que l'Irlande n'est jusqu'à présent reliée qu'à son voisin britannique.

L'Irlande veut mettre à profit son éolien off-shore

L'infrastructure "contribuera à la sécurisation de l'approvisionnement électrique français et européen, et accélérera l'utilisation des énergies renouvelables dans toute l'Europe", a déclaré la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, citée dans le communiqué.

"Cela signifie que nous pouvons importer de l'énergie d'Europe lorsque nous en avons besoin et, surtout, que nous pouvons également exporter de l'énergie, notamment lorsque nous commencerons à réaliser l'énorme potentiel de notre capacité éolienne off-shore", s'est félicité Eamon Ryan, le ministre irlandais de l'Environnement.

Les deux ministres et le Premier ministre irlandais, Micheál Martin, étai[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi