Marchés français ouverture 5 h 59 min
  • Dow Jones

    33 666,34
    +116,04 (+0,35 %)
     
  • Nasdaq

    13 201,28
    +108,43 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    31 855,38
    -17,14 (-0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0569
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 373,03
    -238,84 (-1,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 623,08
    +614,35 (+2,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    580,69
    +15,90 (+2,82 %)
     
  • S&P 500

    4 299,70
    +25,19 (+0,59 %)
     

Élections turques : Erdogan soutenu par le candidat d'extrême-droite Sinan Oğan

Élections turques : Erdogan soutenu par le candidat d'extrême-droite Sinan Oğan

Le candidat malheureux au premier tour de l'élection présidentielle turque, Sinan Oğan, a annoncé qu'il soutenait le président Recep Tayyip Erdogan.

Troisième candidat en lice au premier tour de l'élection, il a obtenu plus de 5% des voix. C'est exactement ce qui manquait au candidat de l'opposition Kemal Kılıçdaroğlu pour l'emporter face à Erdogan.

Sinan Oğan a rencontré les deux candidats avant de prendre sa décision. Un des deux partis de son alliance électorale, le parti de la Victoire, a cependant annoncé que la décision de Sinan Oğan était "personnelle", et que leur parti annoncerait leur consigne de vote demain à 11 heures.

Qui est Sinan Oğan, le "faiseur de roi" de cette élection présidentielle turque ?

Un anti-Kurde notoire

"Ceux qui ne prennent pas leurs distances avec le terrorisme ne devraient pas venir nous parler" avait déclaré le leader de l'opposition d'extrême-droite. Une référence au soutien du HDP, le parti de gauche pro-kurde, et troisième force politique du pays, à la candidature de Kemal Kılıçdaroğlu.

Une exigence à laquelle Kemal Kılıçdaroğlu a publiquement répondu, lors d'un meeting à Ankara: "Je le déclare à tous mes compatriotes : Je ne me suis jamais assis à une table avec des organisations terroristes et je ne le ferai jamais. Un point c'est tout !". Une réponse également aux accusations d'Erdogan, qui accuse régulièrement son rival d'association avec le PKK, le parti travailliste kurde, vu comme une association terroriste par le pays.

Anti-immigration

Sinan Oğan a fait campagne sur des thèmes anti-immigrations et nationalistes.

Pour séduire ses électeurs, indispensables pour l'emporter face à Erdogan, Kemal Kılıçdaroğlu a récemment durci son discours vis-à-vis des migrants et des réfugiés en Turquie, qu'il a promis de "tous renvoyer chez eux". Il accuse également Erdogan d'avoir "accepté plus de 10 millions de migrants" pendant son mandat.

Environ 4 millions de réfugiés Syriens vivent en Turquie, accueillis par la Turquie d'Erdogan au début des révolutions arabes.