La bourse ferme dans 17 min
  • CAC 40

    5 814,44
    +4,71 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 700,99
    -6,73 (-0,18 %)
     
  • Dow Jones

    31 469,75
    +78,23 (+0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 717,10
    -16,50 (-0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    42 212,68
    +1 307,56 (+3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 021,16
    +33,06 (+3,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,49
    +1,74 (+2,91 %)
     
  • DAX

    14 035,00
    -4,80 (-0,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 652,33
    +38,58 (+0,58 %)
     
  • Nasdaq

    13 253,77
    -105,02 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    3 860,01
    -10,28 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3974
    +0,0018 (+0,13 %)
     

Élections régionales : Jean-Michel Blanquer "réticent" à mener la liste LREM en Île-de-France

franceinfo
·1 min de lecture

"Jean-Michel Blanquer avait envie l’ambition d’entrer en politique", souligne un proche Emmanuel Macron, d’écrire une autre histoire que celle du "recteur de l’académie Créteil devenu ministre de l’Éducation". Dans l’entourage de Jean-Michel Blanquer, on confirme une telle ambition, marquée par la volonté de passer un jour ou l’autre par le suffrage universel. Mais pas lors des prochaines élections régionales. Selon nos informations, lundi soir, le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports s’est entretenu avec le chef de l'État. Il lui a fait part de ses doutes, de "ses réticences" à prendre la tête de la liste de la majorité en Île-de-France.

C'est "quasiment un non", selon un fidèle d’Emmanuel Macron, très agacé par ce revirement. Ces dernières heures, au sein du comité électoral de la majorité, qui réunit une centaine d’élus d’Île-de-France, les échanges sur WhatsApp se sont enflammés. La majorité présidentielle va devoir en effet se résoudre à un "second choix comme porte-étendards" dans la principale région française, selon l’expression d’un élu de La République en marche. "Si on va aux régionales sous nous couleurs, ce sera la Bérézina. Si on veut garder des élus, il faut soutenir Valérie Pécresse dès le premier tour", tranche l’un des leaders de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi