Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 356,09
    +967,46 (+1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 438,54
    -29,56 (-2,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Élections européennes: le PS s'accorde sur le principe d'une liste autonome, vote des militants le 5 octobre

Philippe Lopez - AFP

Le PS a adopté ce mardi soir, à l'unanimité de son bureau national, son texte d'orientation stratégique pour les élections européennes, qui prévoit le principe d'une liste autonome et sera soumis le 5 octobre au vote des militants, a annoncé le parti.

Le bureau national a également voté à l'unanimité le contenu programmatique du projet européen, lui aussi soumis au vote des militants à la même date, et qui peut faire, lui, l'objet d'amendements par les fédérations, jusqu'à la tenue d'une convention nationale de clôture le 14 octobre.

Même si le PS reste divisé en interne sur l'accord de la Nupes conclu avec LFI, EELV et le PCF en mars 2022, les trois courants du parti (celui du secrétaire national Olivier Faure, majoritaire et pro-Nupes, et ceux de ses opposants Nicolas Mayer-Rossignol et Hélène Geoffroy, hostiles à la Nupes) ont réussi à s'entendre sur la stratégie, avec la rédaction d'un compromis.

"Des points de désaccord" avec les autres forces de gauche

Alors que LFI réclame une liste commune de la Nupes aux Européennes, le texte stratégique, non amendable, acte le principe d'une liste autonome, et précise que le PS a "toujours considéré" que son projet dicterait ses alliances, "et non l'inverse".

PUBLICITÉ

"Notre volonté de dialogue demeure. Mais nous constatons que la décision des écologistes et des communistes de partir sous leurs propres couleurs aux élections européennes n'a pas permis d'étudier les conditions nécessaires à une liste commune, et notamment de rediscuter des points de désaccord" constatés sur "les questions européennes et internationales lors de la constitution de la Nupes en 2022", est-il écrit.

Mais le Parti socialiste reste "pleinement engagé dans la stratégie de rassemblement de la gauche et de l'écologie", qui "a trouvé son expression politique lors des élections législatives de 2022 avec la Nupes et son intergroupe à l'Assemblée nationale", poursuit le texte.

Il ajoute que "l'union de la gauche et des écologistes est la stratégie nécessaire pour mener le combat contre les politiques du président de la République et faire obstacle à l'arrivée du RN au pouvoir".

Sans évoquer le terme de candidature unique de la gauche à la présidentielle de 2027, que refusaient Nicolas Mayer-Rossignol et Hélène Geoffroy, arguant qu'il préemptait le prochain congrès du PS, le texte explique qu'il faudra "créer les conditions d'un programme commun et de candidatures de rassemblement aux municipales, à la présidentielle et aux législatives en remettant le Parti socialiste au coeur de la gauche".

Olivier Faure souhaitait absolument intégrer cet objectif dans le texte, pour "ne pas désespérer les électeurs de gauche qui veulent l'union". La tête de liste et la composition de la liste ne devraient pas être décidées avant la fin de l'année.

Article original publié sur BFMTV.com