La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 135,06
    +18,82 (+0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 174,66
    +13,10 (+0,31 %)
     
  • Dow Jones

    33 507,50
    -158,84 (-0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0575
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    1 864,60
    -14,00 (-0,75 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 625,58
    +129,41 (+0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    579,66
    +0,90 (+0,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,77
    -0,94 (-1,02 %)
     
  • DAX

    15 386,58
    +63,08 (+0,41 %)
     
  • FTSE 100

    7 608,08
    +6,23 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    13 219,32
    +18,05 (+0,14 %)
     
  • S&P 500

    4 288,05
    -11,65 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    31 857,62
    -14,90 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 809,66
    +436,63 (+2,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,2201
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Élections européennes : Marion Maréchal désignée tête de liste de « Reconquête »

LOUAI

L’extrême-droite a trouvé sa tête de liste en vue des élections européennes. Le président de Reconquête, Eric Zemmour, annonce ce mercredi 6 septembre dans un entretien au Figaro, avoir décidé de confier à Marion Maréchal la mission de conduire la liste du parti pour le scrutin prévu en juin 2024.

« J’ai décidé de confier à Marion Maréchal la mission de conduire la liste de Reconquête pour les élections européennes », a ainsi indiqué le président du parti, Eric Zemmour, dans les colonnes du quotidien.

Zemmour, pas « vocation à être candidat à toutes les élections »

« Je souhaite qu’elle soit accompagnée par toute la jeune génération, venue de tous les partis de droite, qui m’a rallié pendant la présidentielle et qu’ils fassent le plus haut score possible », a poursuivi l’ex-polémiste, en expliquant ne pas avoir « vocation à être candidat à toutes les élections », tout en reconnaissant à la nièce de Marine Le Pen « du talent ».

À lire aussi Grillé par la concurrence, Reconquête ! lance à son tour une « école des cadres »

Depuis sa création, le parti d’Eric Zemmour a été tenu en échec par deux fois : l’ancien journaliste avait fait 7 % au premier tour de l’élection présidentielle avant de voir son mouvement faire un bide aux législatives. Aucun candidat Reconquête n’avait été élu au sein de l’hémicycle. Le parti était arrivé cinquième au premier tour avec 4,24 % des voix.


Lire la suite sur ParisMatch