La bourse ferme dans 5 h 53 min
  • CAC 40

    5 791,40
    +88,18 (+1,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 688,64
    +52,20 (+1,44 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2051
    -0,0036 (-0,30 %)
     
  • Gold future

    1 742,60
    +13,80 (+0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    39 234,23
    +1 397,71 (+3,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    949,57
    +16,44 (+1,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,34
    +0,84 (+1,37 %)
     
  • DAX

    13 942,25
    +155,96 (+1,13 %)
     
  • FTSE 100

    6 588,77
    +105,34 (+1,62 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • GBP/USD

    1,3959
    +0,0037 (+0,27 %)
     

Élargissement de la vaccination dès lundi : Axel Kahn craint "beaucoup de désorganisation"

·1 min de lecture

La campagne de vaccination contre le Covid-19 va entrer dans une nouvelle phase en France à partir de lundi avec les premières vaccinations des personnes présentant des pathologies à haut risque et des individus âgés de plus de 75 ans. Médecin généticien et président de la Ligue nationale contre le cancer, Axel Kahn s'est dit dimanche sur Europe 1 "extrêmement satisfait" que le gouvernement ait annoncé "que 100.000 de ces personnes malades de cancer pourront se faire vacciner en priorité". Mais le spécialiste prévoit "que l'on va connaître dans les jours qui viennent beaucoup de désorganisation et beaucoup d’attente, d’anxiété, voire de frustration".

Au total, six millions de Français seraient concernés par cette nouvelle étape de la campagne de vaccination, dont 800.000 souffrant des pathologies lourdes listées par les autorités. "Cette phase de la vaccination des personnes fragiles débute demain matin. Il y a[ura] des difficultés, des embouteillages au niveau des standards", insiste Axel Kahn. "On essaiera de tout mettre en œuvre pour aider les personnes fragilisées par un traitement contre le cancer a accéder mieux" à la vaccination.

>> Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur Europe1