La bourse ferme dans 2 h 2 min
  • CAC 40

    6 657,37
    +18,91 (+0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 165,90
    +7,39 (+0,18 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1701
    -0,0016 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 752,90
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    37 298,81
    +53,18 (+0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 086,35
    -16,71 (-1,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,25
    +1,27 (+1,72 %)
     
  • DAX

    15 574,96
    +43,21 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 048,00
    -3,48 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 240,06
    -8,75 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    24 208,78
    +16,62 (+0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    +0,0025 (+0,18 %)
     

L’Argentine reconnaît la maternité dans le calcul des retraites

·1 min de lecture

L’Argentine reconnaît les tâches liées à la maternité comme un travail par un nouveau système de comptabilisation. À partir de ce mercredi 4 août, les femmes argentines ayant eu des enfants et en âge de prendre leur retraite et à qui il manque des annuités pourront en gagner.

“Avec cette mesure, nous donnons de la visibilité et réparons une inégalité historique et structurelle, en reconnaissant et valorisant le temps que les femmes dédient à l’éducation de leurs enfants”, déclare l’Agence nationale de sécurité sociale (Anses) argentine, cité par le média en ligne Infobae. “Ainsi, nous égalisons les chances et générons les conditions pour que plus de 150 000 mères puissent prendre leur retraite cette année.”

En l’espèce, “les Argentines gagneront une annuité pour chaque enfant, deux par enfant adopté, une supplémentaire en cas de handicap et deux encore si elles ont touché l’assignation universelle par enfant [une aide sociale semblable aux allocations familiales] durant un an”, détaille le quotidien Ambito Financiero. Revenant sur ce dernier point, le site Infobae ajoute : “Les femmes pauvres souffrent plus des inégalités que celles appartenant aux classes moyenne ou haute. Elles ont plus de difficultés à travailler en dehors du foyer, n’ont pas les moyens d’engager de nourrices. Elles travaillent également beaucoup plus de manière informelle.”

À lire aussi: Emploi. Forcées de partir à la retraite, les Chinoises revendiquent leur droit au travail

“Faire reconnaître les nuits sans dormir”

Les inscriptions pour pouvoir bénéficier de cette avancée sociale ont été ouvertes le 30

[...] 

Lire la suite sur Courrier international

Ce contenu peut également vous intéresser :


À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles