La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 703,38
    -232,42 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Éducation, travail, solidarités : les priorités du prochain budget

Gabriel Attal assure que les priorités du prochain budget concerneront l'éducation, les solidarités et le travail.  - Credit:AMAURY CORNU / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Gabriel Attal assure que les priorités du prochain budget concerneront l'éducation, les solidarités et le travail. - Credit:AMAURY CORNU / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le gouvernement veut augmenter de 12,5 milliards d'euros, soit une hausse « inédite de 11,4 % », les crédits alloués dans le budget 2023 à l'éducation, au travail et aux solidarités, annonce le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, dans un entretien à paraître lundi 8 août dans Les Échos. « Le budget de l'emploi progressera en particulier de 6,7 milliards afin notamment de financer la montée en puissance de l'apprentissage, avec un objectif de 1 million d'apprentis d'ici à la fin du quinquennat », détaille-t-il.

L'Éducation nationale « bénéficiera d'une hausse historique (+ 3,6 milliards) de ses crédits. L'engagement du président de la République de la poursuite de la hausse des salaires sera tenu et aucun enseignant n'entrera dans la carrière à moins de 2 000 euros net », poursuit le responsable du budget.

Des économies budgétaires à trouver

Le « bloc régalien », incluant les ministères de la Défense, de l'Intérieur, de la Justice et des Affaires étrangères, n'est pas en reste, rassure encore le ministre, avec un budget en augmentation de « 6,1 milliards d'euros ». « Une hausse très importante que nous assumons afin de tenir notamment l'engagement d'un relèvement de 3 milliards des crédits des armées en 2023, mais aussi les objectifs du Beauvau de la sécurité, qui prévoit le doublement de la présence des forces de l'ordre sur le terrain d'ici à 2030 », précise-t-il. « Le budget de la justice bénéficiera d'une nouvelle hausse de 8 %, après déjà deux an [...] Lire la suite