Publicité
La bourse ferme dans 6 h 31 min
  • CAC 40

    8 098,88
    +6,77 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 038,95
    +13,78 (+0,27 %)
     
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0841
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    2 363,00
    -29,90 (-1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 229,50
    -383,05 (-0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 497,63
    -5,03 (-0,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,64
    +0,07 (+0,09 %)
     
  • DAX

    18 685,40
    +5,20 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    8 355,51
    -14,82 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,2720
    +0,0000 (+0,00 %)
     

Écrans et enfants : vers une révolution digitale de l'éducation ?

Photo de Gustavo Fring/Pexels

Va-t-on assister à une révolution digitale de l'éducation ? Début janvier, le président français, Emmanuel Macron, avait annoncé son intention de réguler l’accès des mineurs aux téléphones, tablettes ou consoles de jeux, autrement dit aux écrans. Il avait missionné un groupe d’experts sur le sujet, pour évaluer notamment l’impact des écrans sur la santé physique et mentale des enfants et adolescents. Selon nos confrères du Monde, ce rapport devait être remis à Emmanuel Macron. Alors, qu’en est-il du «bon usage» des écrans «pour [nos] enfants dans les familles», comme l’avait évoqué le chef de l’État ? Le rapport des experts préconise tout simplement d’interdire l’usage des écrans aux moins de 3 ans et des téléphones portables aux moins de 11 ans.

Dans ce rapport d’une centaine de pages, les experts déplorent que «nos enfants [soient] devenus une marchandise». «Nous avons été bousculés par ce que nous avons vu», lance auprès du journal Ouest-France le professeur de psychiatrie et coprésident du comité d’experts, Amine Benyamina. Le document évoque les «stratégies de captation de l’attention des enfants» et les «biais cognitifs utilisés pour enfermer les enfants sur leurs écrans, les contrôler, les réengager, les monétiser». Et selon lui, les «parents sont quasiment hors jeu, face à un marché qui s’est imposé à la société».

Plus globalement, le groupe d’experts co-présidé par Servane Mouton, neurologue, et Amine Benyamina alerte sur «la réalité de l’hyperconnexion subie des enfants» (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Recrutement : comment TikTok est devenu incontournable pour les entreprises et les candidats
En phase terminale, le gagnant du Powerball empoche plus d'1,3 milliard de dollars
Très endettée, Christelle reçoit une aide de 45000 euros après son passage à la radio
Encore une marque de mode star des années 2000 en redressement judiciaire
Porté par le cloud et l'IA, Amazon triple ses bénéfices