La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 982,18
    +1 275,80 (+3,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

Écosse : ils profitent d'une alarme incendie pour partir sans payer du restaurant

·1 min de lecture

Contraints de sortir d'un centre commercial pour des mesures de sécurité, une vingtaine de clients, qui étaient attablés, ne sont jamais revenus.

Son patron est en colère, et il y a de quoi. Sid Gavan dirige un restaurant dans le centre commercial Livingston Designer Outlet, à Édimbourg en Écosse. Comme le relate The Edinburgh Evening News, une alarme incendie retentit dimanche 4 juillet dans le centre commercial, elle est provoquée par le restaurant Pizza Hut qui se trouve en face du sien.

À ce moment-là, une soixantaine de tables sont remplies chez lui, mais tout le monde est forcé de sortir dehors par mesure de sécurité. Un homme interrogé par nos confrères écossais révèle d'ailleurs qu'il n'a jamais entendu une alarme aussi forte. Qu'importe, une fois arrêtée, les clients sont invités à regagner les restaurants. Sauf que le gérant du restaurant va assister à une scène ahurissante : plus d'un tiers de ses tables ne revient pas.

>> A lire aussi - Partie sans payer il y a 10 ans, la cliente d’un restaurant de Mulhouse envoie un billet de 50 euros

Un client part en BMW

"Lorsque nous sommes tous rentrés à l'intérieur, j'ai immédiatement remarqué que, alors que 39 de nos tables étaient pleines avant que l'alarme ne sonne, seules 19 tables étaient assises. C'est moins de 50%. Je suis vraiment en colère pour être très franc", s'emporte Sid Gavan qui précise que lui ne se comporterait jamais comme ça. "Nous avons des clients réguliers et des clients qui viennent de temps en temps."

Pire, il reconnaît un de ses clients à l'extérieur qui monte dans une BMW. " Il est parti comme si de rien n'était. Ils n'ont pas payé un centime", déplore-t-il. Le montant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Allemagne : une convoyeuse de fonds s’envole avec une fortune
Israël : des doutes émis quant à l'efficacité du vaccin pour certains cas contre le variant Delta
Une mauvaise surprise à venir pour la retraite des travailleurs non salariés ? Les meilleurs produits pour verdir votre épargne... Le flash éco du jour
Les Républicains champions des territoires… et du cumul des mandats !
Au casino, ils déviaient la boule des roulettes grâce à une tige

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles