La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 565,71
    +65,03 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    11 594,54
    -13,08 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0613
    +0,0055 (+0,52 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • BTC-EUR

    19 559,94
    -609,26 (-3,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,81
    -9,98 (-2,16 %)
     
  • S&P 500

    3 920,45
    +8,71 (+0,22 %)
     

Écologique et peu gourmand, cet avion révolutionnaire va passer à l'hydrogène

Une allure de suppositoire avec des ailes de planeur. Avec ce design étrange et contre-intuitif, le Celera 500L d’Otto Aviation parviendrait à réduire à près de 60 % sa traînée. La forme arrondie de la carlingue permet d’optimiser le flux laminaire, c’est-à-dire les couches d’air venant glisser le long du fuselage. Ainsi, les couches d’air se mélangent moins, ce qui vient atténuer la traînée et consommer moins d’énergie.

Doté d'un tel atout, son efficacité est redoutable et il coûterait cinq à sept fois moins cher à exploiter qu’un jet d’affaires, avec une baisse de la consommation de 80 % en carburant. Et encore, pour le moment, l’aéronef qui n’en est qu’au stade d’un prototype est propulsé par un moteur à combustion de 500 chevaux, avec lequel il a déjà réalisé 55 vols d’essais. Il devrait s’avérer bien plus économique dans l’avenir en passant à l’hydrogène. C’est en tout cas, le prochain développement du Celera 500L, puisque Otto Aviation s’associe à ZeroAvia dans ce but. Les partenaires considèrent qu'avec cette pile à combustible à hydrogène, l’appareil devrait pouvoir disposer d’un rayon d’action de 1.852 kilomètres dans un premier temps.

Avec sa forme particulière, le Celera 500L est d’emblée adapté à l’emport d’hydrogène. © Otto Aviation

Une aviation d’affaires plus vertueuse

En théorie, l’avion pourrait transporter jusqu’à six passagers sur une distance de 8.335 kilomètres à une vitesse de croisière supérieure d’environ 740 km/h. Preuve de son efficacité, malgré son embonpoint, sa forme et ses ailes lui confèrent une finesse impressionnante. Il peut ainsi parcourir jusqu’à 200 kilomètres en vol plané, moteur coupé à partir de son altitude de croisière. Le constructeur estime qu’il pourrait proposer un modèle pouvant accueillir jusqu’à 19 passagers, mais ce serait le maximum, en raison des proportions de l’avion. Pour le moment, sur les 55 vols d'essais réussis le Celera 500L a pu évoluer à des vitesses supérieures à 400 km/h et une altitude maximale de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles