La bourse est fermée

École : la cantine à un euro et les petits déjeuners gratuits bientôt généralisés ?

L’État souhaite que 40.000 enfants bénéficient de la cantine à un euro dès 2020 et que les petits déjeuners gratuits touchent plus de 200.000 élèves dans le courant de l’année.

C’était deux mesures phares de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, présentée en septembre 2018. Les petits déjeuners gratuits et la cantine à un euro doivent monter en puissance en cette année 2020. Ces deux dispositifs, lancés en 2019 sur la base du volontariat, enregistrent en effet "de bons résultats", se félicitent dans un communiqué publié ce dimanche 23 février le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer et la secrétaire d’État aux Solidarités Christelle Dubos.

Les petits déjeuners gratuits ont été servis à 110.000 élèves de maternelle et de primaire situés dans les territoires défavorisés l’an passé, détaille Le Figaro. C’est un peu plus que l’objectif fixé de 100.000 écoliers atteints fixé par le gouvernement. En cette année 2020, l’État souhaite que le dispositif concerne 200.000 écoliers. Pour cela, le budget a été doublé, à 12 millions pour cette année. "Un enfant qui commence la journée le ventre vide ne peut pas apprendre dans de bonnes conditions", a ainsi souligné Jean-Michel Blanquer.

Convaincre et écouter

Pour bénéficier de l’aide de l’État et mettre en place ce dispositif, les établissements scolaires doivent être situés dans une zone REP (Réseau d’éducation prioritaire), REP+ ou quartiers politique de la ville. Certaines zones rurales peuvent également en bénéficier.

Du côté de la cantine à un euro, la mesure doit être étendue aux maternelles pour un budget de cinq millions d’euros. Le dispositif a bénéficié, l’année dernière, à 8.000 élèves. Il s’adresse à des communes rurales pauvres, qui n’ont pas les moyens de financer des tarifs sociaux. La mesure permet en effet une prise en charge partielle des repas servis si la municipalité met en place une tarification progressive composée d’au moins trois tranches, avec une tranche basse d’un euro maximum par repas et pas enfant.

Le ministre de l’Éducation (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Enseignement : les jeunes profs auront droit à 100 euros de plus par mois
Salon de l'Agriculture : berger, un métier d'avenir ?
Santé : l’inquiétante explosion des coûts du cancer en France
Numérique : les leaders européens veulent "refonder la fiscalité internationale"
AirPods, iPhone, MacBook : 3 produits Apple en promotion