La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 245,53
    -156,48 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2089
    -0,0097 (-0,80 %)
     
  • Gold future

    1 718,60
    -56,80 (-3,20 %)
     
  • BTC-EUR

    39 961,27
    -2 368,46 (-5,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    969,07
    +35,93 (+3,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,29
    -1,24 (-1,95 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 342,54
    +223,11 (+1,70 %)
     
  • S&P 500

    3 852,76
    +23,42 (+0,61 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3935
    -0,0078 (-0,55 %)
     

"Tout ça pour ça": les oppositions pas convaincues par les annonces de Castex

·2 min de lecture

A droite comme à gauche, les membres de l'opposition ont sévèrement taclé les nouvelles mesures de restriction annoncées par Jean Castex ce vendredi soir.

La majorité des opposants de droite comme de gauche a jugé sévèrement , pour freiner la propagation de Covid-19 mais éviter un reconfinement, jugeant ces "annonces mineures" et insuffisantes pour "reprendre contrôle sur l'épidémie".

"Tout ça pour ça", ont déploré à l'unisson le chef de file des députés LR, Damien Abad et le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel. "Je trouve particulièrement dangereux de jouer sur la corde psychologique des Français en faisant monter la menace du confinement ces derniers jours pour finalement envoyer à la volée un Premier ministre embarrassé faire des annonces mineures", a tweeté le député LR de l'Ain.

"La France ne risque pas de reprendre contrôle sur l'épidémie et rassurer les Français avec ces mesures. Rien sur la campagne de vaccination et pas de sortie du tunnel en vue!", a de son côté dénoncé l'élu communiste.

"Quand va-t-on enfin planifier des alternatives au confinement?"

L'extrême-droite s'est félicitée avec ironie de la fermeture des frontières aux pays hors-UE tout en déplorant "le temps perdu". "Depuis le début, sans être écoutés, nous disons que c'est l'un des moyens les plus efficaces pour ralentir l'épidémie", a tancé Marine Le Pen sur twitter.

Pour le leader des insoumis, Jean-Luc Mélenchon c'est cependant "encore du temps perdu". "Quand va-t-on enfin planifier des alternatives au confinement ? Quand va-t-on avoir des vaccins à produire sous lice[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi