La bourse est fermée

Retraite : comment le gouvernement pourrait adoucir le fameux âge pivot

Atténuer sans renoncer. Le gouvernement, qui semble tenir à mettre en place un âge d’équilibre, consistant à appliquer un malus sur votre pension si vous partez avant, pourrait toutefois modérer cette mesure. Voici les principales options qui se présentent à lui.

Une application après 2027 ?

Dans le schéma présenté par le Premier ministre la mise en place d’un âge d’équilibre commencerait au 1er janvier 2022. Il serait alors fixé à 62 ans et 4 mois. Ensuite, cet âge évoluerait au rythme de 4 mois tous les ans pour atteindre 64 ans en 2027. L’objectif étant de rétablir l’équilibre du régime. La question est de savoir quand cet équilibre doit être atteint, et s’il faut se baser uniquement sur les prévisions du Conseil d’orientation des retraites (Cor) qui a annoncé, dans un rapport remis en novembre dernier, un déficit du régime de retraite compris entre 7,9 et 17,2 milliards d’euros en 2025. “Il faut définir à quel moment nous devons atteindre l’équilibre si c’est 2025, 2035 ou toute autre date et ne pas se limiter à l’âge pivot pour trouver des mesures d’équilibre", plaide Dominique Corona, en charge de la question de la retraite pour l’Unsa. Une interrogation partagée par la CFDT. Dans le 20 heures de France 2, ce dimanche 5 janvier, Laurent Berger, son secrétaire général a proposé la mise en place d’une conférence de financement du système de retraite qui pourrait se tenir jusqu’à septembre et aurait pour but de faire “des propositions sur l’équilibre du régime des retraites à moyen et long terme”, a-t-il précisé. Le lendemain, le ministre de l’économie, Bruno Le Maire a affirmé, au micro de France Inter qu’il s’agit “d’une bonne proposition” avant de rappeler que, pour lui, l’âge pivot est une bonne solution compréhensible par tout le monde. Une telle conférence pourrait avoir pour conséquence de reporter la mise en place de l’âge pivot au-delà de 2027.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Santé

Un malus temporaire

Dans la

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nouvelle année : trois formules de souhaits à bien orthographier
Le roi des camping-cars Trigano plonge en Bourse, affecté par le Brexit
Carlos Ghosn aurait dépensé 20 millions de dollars pour son évasion
Optique, dentaire : les réseaux de soins vont proposer des services améliorés
Aston Martin déçoit les marchés, les actions plongent