La bourse ferme dans 4 h 28 min

À son tour, Fiat Chrysler relocalise aux États-Unis

Alors que Donald Trump n'en finit plus de mettre la pression sur le secteur automobile, le groupe italien annonce qu'il va rapatrier la production d'un gros pick-up sur le sol américain. 2.000 emplois devraient être créés. 

Après Ford la semaine dernière, c'est au tour de Fiat Chrysler de relocaliser sa production aux États-Unis. Le groupe italien a annoncé dimanche 8 janvier la création de 2.000 emplois et le rapatriement de la production d'un gros pickup aux États-Unis, au moment où les constructeurs automobiles sont sommés par le président élu américain Donald Trump de freiner leurs délocalisations vers le Mexique.

Le constructeur investira un milliard de dollars d'ici à 2020 dans deux de ses usines dans le Michigan et l'Ohio, où seront créés ces nouveaux emplois, pour assembler notamment sa nouvelle Jeep de luxe Wagoneer ainsi qu'un pickup, précise son communiqué publié à la veille de l'ouverture du salon automobile de Detroit.

Il va également produire dans son usine de Warren dans le Michigan une grosse camionnette à plateau (pickup) de marque Ram, actuellement fabriquée au Mexique.

Un message à Trump

"(Le groupe) apporte une démonstration supplémentaire de son engagement à renforcer sa base manufacturière aux États-Unis", assure Fiat Chrysler, prenant bien soin d'ajouter qu'il a créé 25.000 emplois dans le pays depuis 2009.

Le message semble indirectement destiné à Donald Trump, qui a été élu sur la promesse de ramener des emplois industriels aux États-Unis et qui a multiplié les menaces contre les géants de l'automobile, accusés d'implanter leurs usines au Mexique pour y fabriquer à...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi