La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 909,64
    +58,26 (+1,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 198,86
    +27,45 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,09 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1868
    +0,0042 (+0,36 %)
     
  • Gold future

    1 903,40
    -1,20 (-0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    10 951,32
    -270,71 (-2,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,05
    -1,40 (-0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,78
    -0,86 (-2,12 %)
     
  • DAX

    12 645,75
    +102,69 (+0,82 %)
     
  • FTSE 100

    5 860,28
    +74,63 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 516,59
    +42,32 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,65 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3038
    -0,0042 (-0,32 %)
     

À quoi servent les enchères pour l'attribution des fréquences 5G ?

·1 min de lecture

En plein débat sur la 5G, la France franchit une étape décisive dans le développement de ce nouveau réseau de données mobiles : les enchères pour l’attribution des fréquences débutent mardi, après avoir été reportées de cinq mois à cause du coronavirus. Un passage obligatoire pour les opérateurs avant de pouvoir développer concrètement le réseau et le matériel 5G dans notre pays. Malgré les réticences des opposants à cette technologie, cela marque en quelque sorte le coup d’envoi officiel de la 5G en France.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

De nouvelles fréquences à attribuer

Les enchères, c’est la phase d’attribution aux opérateurs de nouvelles fréquences, celles qui serviront pour la 5G. Les opérateurs en ont absolument besoin pour proposer ce service, qui permettra d’avoir un débit dix fois plus puissant qu’aujourd’hui sur nos téléphones. C’est indispensable pour Orange, SFR, Bouygues et Free : sans ces fréquences, ils resteraient coincés avec la 4G. Or, ce réseau va saturer et d'ici à deux ans et même passer un simple coup de fil pourrait devenir compliqué.

Les opérateurs vont donc sortir le chéquier pour obtenir les meilleures fréquences car toutes ne se valent pas. La 5G sera, dans un premier temps, émise sur la bande de fréquences de 3,4 à 3,8 gigahertz (GHz). S'ils émettent au centre de cette bande ou à ses extrémités, les performances seront plus ou moins soumises aux interférences des fréquences proches. Il s'agit donc, pour chaque acteur,...


Lire la suite sur Europe1