La bourse est fermée

À quoi ressembleraient les Simpson dans la vraie vie ?

Vous avez certainement déjà vu passer sur les réseaux sociaux des créations d’artistes qui essaient de s’imaginer à quoi ressembleraient les Simpson dans la vraie vie. Toutefois, un artiste est allé plus loin et a demandé à une intelligence artificielle (IA) de les recréer comme des personnes réelles. Les résultats sont pour l’essentiel étrangement réalistes et quelque peu effrayants.

L’intelligence artificielle a fait d’énormes progrès ces dernières années grâce à l’apprentissage profond, ou deep learning en anglais. En s’appuyant sur des réseaux neuronaux, l’IA développe ses propres algorithmes pour effectuer une tâche en la répétant en boucle, sans information préalable sur la manière de procéder. Pour son projet sur les Simpson, l’artiste Milan Jaram a fait appel à l’IA du laboratoire de recherche Midjourney.

Découvrez les Simpson tels qu’ils pourraient apparaître dans la vie réelle, imaginés par une IA. © Milan Jaram, Midjourney
Découvrez les Simpson tels qu’ils pourraient apparaître dans la vie réelle, imaginés par une IA. © Milan Jaram, Midjourney

Des images générées à partir d’une simple phrase

Cette IA est similaire à Dall-E d’OpenAI ou encore Imagen de Google Brain. Il suffit de saisir une phrase indiquant le contenu et le style souhaité, et l’IA va générer l’image. Milan Jaram a présenté ses images dans trois vidéos publiées sur son compte TikTok. L’artiste ne s’est d’ailleurs pas arrêté aux Simpson, et a transformé d’autres personnages de dessin animé comme les Flintstones ou Naruto. Il a également transformé des célébrités en personnages de dessin animé.

L’intelligence artificielle est désormais disponible en version bêta ouverte sur leur serveur Discord, accessible depuis le site Web de Midjourney. Il est aussi possible d’inviter le bot de Midjourney directement sur son propre serveur Discord afin de pouvoir s’amuser à créer ses propres images. Retrouvez toutes les vidéos de l’artiste sur son compte @darkside.ai.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura