La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 779,69
    +272,42 (+0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Voici à quoi pourrait ressembler la primaire de LR

·2 min de lecture

Les Républicains envisageraient une primaire … inclusive. Pendant ce temps, le député Bruno Questel, vice-président de LREM, est "fatigué du manque de relais de la politique du pouvoir" sur les réseaux sociaux, et Laurence Rossignol croit dur comme fer au "moment Montebourg". Voici les indiscrétions politiques de Nicolas Domenach cette semaine.

LR préfère une "primaire inclusive plutôt que d’exclusion"

LR penche pour une primaire inclusive. Dans l’étude réalisée pour Fondapol avec Laurence Morel, le politologue , chargé par LR d’une mission de réflexion sur "le départage des candidats à la présidentielle", met en relief une "primaire inclusive plutôt que d’exclusion". Elle se déroulerait sur un seul tour, pour éviter les tensions de l’entre-deux tours, et les votants exprimeraient "un vote préférentiel, de 1 à 10. Seraient donc éliminés les candidats qui obtiendraient le moins de points, et l’on retiendrait les meilleurs et ainsi de suite … jusqu’à ce qu’il y en ait un qui dépasse les 50%. De quoi nourrir les discussions et les réflexions aux Universités d’été du parti.

Le canonnier de LREM veut du renfort

"Je canonne, mais je suis bien seul, alors qu’on devrait être une quinzaine au moins." Bruno Questel, député de l’Eure et vice-président de LREM, très présent sur les réseaux sociaux, est "fatigué du manque de relais de la politique du pouvoir". "Tout le monde paraît s’être replié sur son Aventin, enrage-t-il. Il serait plus que temps de réorganiser tout ça avant la présidentielle !"

Laurence Rossignol croit au "moment Montebourg"

Sénatrice PS de l’Oise, Laurence Rossignol ne peut se résoudre à ce que "la gauche et ses partis en fin de cycle se limitent aux diplômés du centre-ville. Si l’on veut sortir de l’entre-soi, tenter de toucher les Français, c’est le moment". C’est en grande partie grâce à elle que l’on va connaître "le moment ". Avec déclaration de candidature début septembre et … plus si affinités. Si l’ancien ministre fait bouger les lignes, et elle y croit, le jeu qui paraît figé pourrait se modifier. Elle ne confesse pas cette espérance parce qu’il ne faut jamais désespérer. Ni parce qu’ils se connaissent bien" depuis gamins", au collège et au lycée à Gevrey-Chambertin (Côte-d’Or). Il en est resté une complicité, même s’ils n’ont pas toujours fait les mêmes choix. Encore que, Arnaud Monte[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles