Publicité
Marchés français ouverture 24 min
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,19 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,33 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 652,38
    +98,77 (+0,51 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 570,88
    +10,73 (+0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,34
    +14,92 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     

À Paris, c’est la fin des trottinettes électriques en libre-service mais les règles changent aussi ailleurs

Amendes, âge minimum… Les règles se durcissent aussi dans le reste de la France pour les utilisateurs de trottinettes électriques.

Les règles changent pour les utilisateurs de trottinettes électriques.
Les règles changent pour les utilisateurs de trottinettes électriques.

MOBILITÉ - L’État serre la vis sur les trottinettes électriques. Alors que celles en libre-service sont désormais interdites dans Paris, les règles changent aussi dans toute la France pour les conducteurs de ces engins motorisés.

L’âge minimum pour conduire une trottinette électrique passe de 12 à 14 ans, et les infractions seront sanctionnées par des amendes plus élevées à partir de ce vendredi 1er septembre 2023, selon un décret publié au Journal officiel. Cela concerne autant les trottinettes électriques personnelles que celles en libre-service encore disponibles à Lyon, Marseille ou Bordeaux.

Les décès liés à des accidents de trottinettes électriques se sont multipliés ces dernières années, selon la Sécurité routière, poussant le gouvernement à annoncer en mars un « Plan national pour mieux réguler les trottinettes électriques ».

PUBLICITÉ

Les amendes passent également de 35 à 135 euros pour sanctionner la circulation à deux personnes sur une même trottinette ou sur les voies interdites, selon le décret.

À Paris, les opérateurs de trottinettes électriques en libre-service ont achevé ce jeudi 31 août de les retirer des rues après cinq ans d’une présence controversée, à la suite d’un vote dans le cadre d’une consultation populaire.

Enfin, la charte concernant les conditions de vente, de cession, de location et d’utilisation de ces engins est modifiée afin que toute vente soit déclarée et qu’un numéro d’identification soit gravé sur la trottinette, selon le Journal officiel.

VIDÉO - Trottinettes, SNCF… les confidences de Clément Beaune, ministre des Transports, en marge LaREF