Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 788,84
    +10,74 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    17 860,57
    +3,55 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0741
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 245,75
    -2 022,70 (-3,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 322,49
    -66,91 (-4,82 %)
     
  • S&P 500

    5 482,98
    +9,75 (+0,18 %)
     

À Londres, Big Ben en panne malgré une restauration très coûteuse

L’horloge et la grande cloche Big Ben de la tour Elizabeth du palais de Westminster, à Londres (ici en juillet 2022), ont connu deux couacs en une semaine.
L’horloge et la grande cloche Big Ben de la tour Elizabeth du palais de Westminster, à Londres (ici en juillet 2022), ont connu deux couacs en une semaine.

ROYAUME-UNI - Des aiguilles qui cessent de tourner, et des cloches qui ne retentissent plus : what’s happening with Big Ben ? À Londres, l’horloge la plus célèbre du monde a connu deux couacs en une semaine entre le 10 et le 17 mai, quelques mois seulement après avoir repris du service au terme de cinq ans d’une restauration ayant coûté 80 millions de livres (plus de 92 millions d’euros).

Les aiguilles des cadrans des quatre faces de la tour Elizabeth du palais de Westminster, à Londres, ont arrêté de tourner pendant une trentaine de minutes dans la matinée du mercredi 17 mai. Les cloches, dont la grande baptisée « Big Ben » est censée retentir chaque heure, et les quatre autres tous les quarts d’heure, n’ont pas non plus sonné, rapporte la BBC.

Le temps s’était déjà arrêté une semaine plus tôt, le 10 mai : l’horloge avait alors indiqué la mauvaise heure pendant un moment, et Big Ben était restée silencieuse à 13 heures.

Big Ben « reprend ses marques »

Interrogé par la BBC, un porte-parole de la Chambre des communes (dont le siège se trouve au palais de Westminster) assure qu’« aucun risque pour l’intégrité du mécanisme n’a été identifié ».

PUBLICITÉ

D’après cette source, l’horloge « reprend ses marques » après les rénovations, au cours desquelles plus de 1 000 pièces ont été minutieusement nettoyées. Il n’est « pas rare que ce genre de problème arrive puisque le mécanisme de l’horloge s’adapte après un programme intensif de conservation », rassure le porte-parole.

Les rouages ont tout de même reçu une dose supplémentaire d’huile de graissage, et du poids a été ajouté à la partie qui déclenche les aiguilles pour qu’elle gagne en puissance, indique la BBC. Car malgré les travaux, la méthode pour ajuster l’heure de l’horloge reste très traditionnelle : des anciennes pièces de monnaies sont utilisées pour ajouter ou retirer du poids aux gigantesques ressorts de l’horloge, permettant de gagner ou perdre une seconde.

En ce qui concerne les cloches, le Times précise qu’elles n’ont pas sonné au cours des dysfonctionnements parce qu’elles avaient été « déconnectées » pour l’entretien d’un mécanisme.

Big Ben avait retenti de nouveau le 13 novembre, après être restée (quasi) silencieuse pendant cinq ans pour protéger l’ouïe des ouvriers travaillant à la restauration. Elle n’avait sonné qu’à quelques rares occasions depuis 2017 grâce à un mécanisme électrique de substitution, comme pour les funérailles de la reine Élizabeth II, décédée le 8 septembre.

À voir également sur Le HuffPost :

Après le couronnement de Charles III, les regrets de la police de Londres

Au Royaume-Uni, l’archevêque de Canterbury sanctionné pour excès de vitesse