Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 712,32
    -485,76 (-1,18 %)
     
  • Nasdaq

    17 892,88
    -104,04 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0900
    -0,0041 (-0,37 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 443,88
    -966,88 (-1,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,87
    -7,63 (-0,57 %)
     
  • S&P 500

    5 550,10
    -38,17 (-0,68 %)
     

À Limoges, un incendie au CHU Dupuytren fait au moins un mort et deux blessés

Le CHU de Limoges a été victime d’un incendie dans la nuit du 27 au 28 octobre.
GoogleMaps Le CHU de Limoges a été victime d’un incendie dans la nuit du 27 au 28 octobre.

FAITS DIVERS - Le drame s’est déroulé en pleine nuit. Un incendie s’est déclenché aux alentours de 2 heures du matin au CHU Dupuytren de Limoges, en Haute-Vienne, ce samedi 28 octobre. Plusieurs victimes sont à déplorer.

Le feu s’est déclaré à 2 h 30 dans « la chambre d’un patient, dans le service de chirurgie digestive » au 2e étage de l’un des bâtiments, a indiqué la direction dans un communiqué publié sur son site internet. Ce texte fait état de trois blessés « orientés aux urgences du CHU, dont deux dans un état grave ».

L’un d’eux, un homme de 53 ans en « urgence absolue » transféré au service des grands brûlés du CHU de Bordeaux, est finalement décédé dans la matinée ce samedi. Les deux autres blessées, deux femmes, sont en « urgence relative » mais leur état n’inspire pas d’inquiétude, affirme France 3.

PUBLICITÉ

Une femme de 89 ans en soins palliatifs est également décédée en fin de matinée, « sans que l’on sache pour le moment si elle a perdu la vie des suites de cet incendie ou d’autre chose », a toutefois souligné la sous-préfète citée par l’AFP.

L’origine du feu reste inconnue

11 membres du personnel et 5 policiers ont été légèrement intoxiqués par les fumées, ajoute France Bleu. Une quarantaine de pompiers est intervenue pour venir à bout du feu.

« Les premiers éléments ne permettent pas de déterminer l’origine de cet incendie », selon le CHU qui « adresse ses plus sincères pensées et son soutien aux patients concernés et à leurs proches ». Une cellule de crise a été ouverte et « la continuité de l’activité du CHU n’est pas affectée », est-il précisé dans le communiqué.

« C’est une situation qui est dramatique, éprouvante pour tout le monde : pour les personnes blessées, pour les autres patients qui ont dû être transférés de façon rapide, pour les professionnels du CHU et pour tous les personnels intervenus aussi », s’est émue sur France 3 Limousin Pascale Mocaër, la directrice du CHU de Limoges.

Le ministre de la Santé Aurélien Rousseau, qui s’est rendu sur place en milieu d’après-midi, a adressé « toutes (s)es pensées aux victimes, à leurs proches et aux personnels » sur X (ex-Twitter). Il a également remercié les « équipes mobilisées » et les pompiers, « qui ont permis d’éviter un bilan plus lourd ».

À voir également sur Le HuffPost :

Attaque au couteau à Arras : le père de Mohammed Mogouchkov « condamne » l’acte mais en veut à la France

En Australie, un kangourou tente de noyer le chien de ce prof de Ju-Jitsu, qui a lutté pour le sauver