Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,87
    +0,11 (+0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0695
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    2 336,10
    -32,90 (-1,39 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 433,01
    -1 092,92 (-1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 341,21
    -19,11 (-1,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,64
    -0,65 (-0,80 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 690,88
    -30,70 (-0,17 %)
     
  • S&P 500

    5 463,44
    -9,73 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2637
    -0,0023 (-0,18 %)
     

À Lampedusa en Italie, l’état d’urgence décrété après un afflux inédit de 6 000 migrants en 24 heures

Des migrants sur des lits de camp attendent sur l’île italienne de Lampedusa, le 14 septembre, avant leur transfert en Sicile.
ALESSANDRO SERRANO / AFP

INTERNATIONAL - « C’est un drame humanitaire », alerte le maire de la ville, Filippo Mannino. 6 000 migrants dont « de nombreuses familles avec des mineurs » ont débarqué sur l’île italienne de Lampedusa en moins de 24 heures, a déclaré mercredi 13 septembre la Croix-Rouge italienne. Les autorités de la petite île ont décrété l’état d’urgence, selon l’agence de presse italienne Ansa.

La Croix-Rouge italienne, en charge des arrivées de migrants depuis juin sur l’île située entre la Sicile et la Tunisie, se dit dépassée par cet afflux migratoire. La capacité du centre d’accueil atteint un « seuil critique », a alerté l’association. La structure peut abriter au maximum 400 personnes, elle en « héberge actuellement plus de 6 000 », explique l’organisme au quotidien italien Corriere della Sera.

Une journée de deuil ce jeudi

« Chacun a aidé à sa manière les migrants qui en avaient besoin mais il est désormais temps de trouver une solution structurelle », a plaidé Filippo Mannino auprès de l’Ansa. Le maire a également déploré la mort d’une enfant de cinq mois tombée à l’eau, dans une publication sur Facebook. Il a annoncé une journée de deuil pour la ville ce jeudi.

PUBLICITÉ

Antonio Tajani, ministre italien des Affaires étrangères, assure quant à lui sur Twitter que son gouvernement « fera tout ce qui est nécessaire pour aider les habitants de Lampedusa et les migrants qui continuent d’arriver sur l’île ».

Dans une interview accordée au Corriere della Sera, Antonio Tajani a prévenu que la crise des migrants pourrait encore s’aggraver et a souligné que Rome ne pouvait pas être laissée seule face à ce défi. Il a notamment demandé l’aide des Nations unies et du G20 pour aborder la question de manière plus large.

Transfert en Sicile

Pour gérer rapidement cette crise et désengorger le centre d’accueil de Lampedusa, près de 2000 personnes quitteront l’île dans les prochaines heures, relate le Giornale di Puglia. D’après le quotidien italien, des centaines de migrants seront notamment transférées vers des villes siciliennes, dont Trapani, Augusta, Porto Empedocle ou encore Catane.

Lampedusa est ce qu’on appelle un « hot spot », l’un des principaux points d’entrée pour les migrants venant d’Afrique du Nord désirant entrer en Europe. D’après les données du gouvernement citées par Le Monde, l’Italie a comptabilisé 92 000 arrivées sur ses côtes cette année, soit le double des chiffres de 2022 à la même période.

À voir également sur Le HuffPost :

L’Arabie saoudite aurait tué des migrants à la frontière avec le Yémen, selon Human Rights Watch

La régularisation des sans-papiers, reflet d’un débat piégeux pour Macron sur l’immigration