Publicité
La bourse ferme dans 7 h 40 min
  • CAC 40

    7 653,02
    -18,32 (-0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 925,85
    -21,88 (-0,44 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0681
    -0,0025 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    2 372,60
    +3,60 (+0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 346,90
    -1 337,61 (-2,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 354,67
    -5,65 (-0,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,11
    -0,18 (-0,22 %)
     
  • DAX

    18 206,47
    -47,71 (-0,26 %)
     
  • FTSE 100

    8 256,72
    -15,74 (-0,19 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 038,79
    -296,53 (-1,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2640
    -0,0020 (-0,16 %)
     

À la une de l’actu ce vendredi 15 septembre…

À l'occasion des Journées européennes du patrimoine, le président de la République sera en visite en Côte-d'Or en compagnie de Brigitte Macron et de Stéphane Bern.  - Credit:CHRISTOPHE SIMON / POOL / AFP
À l'occasion des Journées européennes du patrimoine, le président de la République sera en visite en Côte-d'Or en compagnie de Brigitte Macron et de Stéphane Bern. - Credit:CHRISTOPHE SIMON / POOL / AFP

Patrimoine. Le président Emmanuel Macron se déplace en Côte-d'Or pour les Journées européennes du patrimoine. À dix mois des Jeux olympiques et paralympiques de Paris, leur 40e édition, qui débute samedi, permettra notamment de découvrir ce week-end des enceintes historiques ou encore en construction. Animations, visites guidées, démonstrations, circuits… Cette année, quelque 20 000 sites sont ouverts au public avec, dans certains cas, une touche spéciale dédiée au sport.

À LIRE AUSSI Journées du patrimoine : Balenciaga, au passé recomposé

Santé. À partir du 15 septembre, les bébés de moins d'un an pourront recevoir un traitement préventif contre le principal virus responsable de la bronchiolite, très contagieuse et parfois sévère au point de nécessiter une hospitalisation. Le Beyfortus, fabriqué par Sanofi et AstraZeneca, n'est pas un vaccin mais un anticorps monoclonal. L'injection pourra se faire dans certains cas à la naissance, avant la sortie de la maternité, mais aussi chez des généralistes, des pédiatres, etc. Le gouvernement espère que ce traitement réduira les formes graves et soulagera, par ricochet, le système de soins.

PUBLICITÉ

À LIRE AUSSI Les épidémies de bronchiolite deviendront-elles bientôt un mauvais souvenir ?

Justice. Le 5 juillet 2020, un chauffeur de bus avait été roué de coups par des passagers à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) lors d'une violente altercation liée à un contrôle de ticket et de masque sanitaire. En état de mort cérébrale, il décéd [...] Lire la suite