Publicité
La bourse ferme dans 6 h 18 min
  • CAC 40

    7 492,39
    +63,87 (+0,86 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 500,34
    +26,57 (+0,59 %)
     
  • Dow Jones

    36 117,38
    +62,95 (+0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0783
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    2 044,90
    -1,50 (-0,07 %)
     
  • Bitcoin EUR

    40 060,99
    -106,99 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    893,90
    +1,19 (+0,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,77
    +1,43 (+2,06 %)
     
  • DAX

    16 688,24
    +59,25 (+0,36 %)
     
  • FTSE 100

    7 549,74
    +36,02 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 339,99
    +193,28 (+1,37 %)
     
  • S&P 500

    4 585,59
    +36,25 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    32 307,86
    -550,45 (-1,68 %)
     
  • HANG SENG

    16 334,37
    -11,52 (-0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2565
    -0,0028 (-0,22 %)
     

À la une de l’actu ce mercredi 25 octobre…

Rédoine Faïd est jugé par la cour d'assises de Paris, pour son évasion de prison en 2018.  - Credit:BENOIT PEYRUCQ / AFP
Rédoine Faïd est jugé par la cour d'assises de Paris, pour son évasion de prison en 2018. - Credit:BENOIT PEYRUCQ / AFP

Justice. Le braqueur multirécidiviste Rédoine Faïd sera fixé mercredi sur son sort au terme de sept semaines de procès pour son évasion spectaculaire par hélicoptère de la prison de Réau, en 2018, alors que l'accusation a requis 22 ans de prison. Le 1er juillet 2018, un commando armé s'était posé en hélicoptère devant les parloirs de la prison de Réau (Seine-et-Marne), après avoir pris un pilote en otage. Ils avaient lancé des fumigènes, scié les grilles à la disqueuse, et libéré Rédoine Faïd.

À LIRE AUSSI Au procès de Rédoine Faïd, le pilote d'hélicoptère raconte la spectaculaire évasion

Procès. Abdoul-Hakim Anaiev, accusé d'avoir « conditionné » son « meilleur ami », le djihadiste français d'origine tchétchène qui avait tué un passant à Paris près de l'Opéra en mai 2018, est jugé devant la cour d'assises spéciale de Paris à partir de mercredi. Le jeune homme âgé de 20 ans au moment des faits est accusé de « participation à une association de malfaiteurs terroristes en vue de la préparation de crimes d'atteintes aux personnes ». Armé d'un couteau de cuisine, Khamzat Azimov, un Franco-Russe né en Tchétchénie, avait tué, le 12 mai 2018, après une lutte acharnée, Ronan Gosnet, 29 ans, employé d'une librairie du quartier de l'Opéra à Paris.

À LIRE AUSSI Attentat du quartier de l'Opéra à Paris : la DGSI interpelle 4 hommes

Football. Après le fiasco à Newcastle (défaite 4-1), le Paris SG face à l'AC Milan aborde une double confrontation aux allures de « matchs à él [...] Lire la suite