Marchés français ouverture 5 h 24 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 387,15
    -54,15 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,2130
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 609,37
    -29,16 (-0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    32 937,28
    -515,96 (-1,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    990,33
    -20,27 (-2,01 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

À l’occasion de la Journée internationale des agents de bord, les membres du SCFP réclament un plan de réouverture sécuritaire du secteur du transport aérien du gouvernement Trudeau

·2 min de lecture

À l’occasion de la Journée internationale agents de bord, le syndicat des agents de bord canadiens demande au gouvernement fédéral de présenter son plan pour la réouverture sécuritaire du secteur du transport aérien décimé par la pandémie de COVID-19.

« Le personnel mérite d’entendre quand et comment le gouvernement Trudeau aidera notre secteur malmené à rebondir », a affirmé le président de la Division du transport aérien du SCFP, Wesley Lesosky. La Division représente 15 000 agents de bord dans neuf compagnies aériennes canadiennes. La majorité des membres du SCFP du secteur du transport aérien ont été mis à pied depuis que la pandémie a cloué au sol la plupart des vols, en mars 2020.

Le SCFP croit que les protocoles de sécurité contre la COVID-19, y compris la fourniture d’EPI, le respect des contrôles de ventilation et le port du masque obligatoire pour l’équipage et le public, devraient se poursuivre jusqu’à ce que tous les membres du personnel de cabine aient eu la possibilité d’être entièrement immunisés et que les hauts responsables de la santé publique déclarent la pandémie officiellement terminée.

Le SCFP continue d’appuyer le dépistage rapide avant l’embarquement comme l’un des meilleurs moyens de créer un environnement de cabine sécuritaire pour l’équipage comme pour le public. Cependant, la recherche et les données concrètes démontrent clairement que la lecture de la température avant l’embarquement est inefficace pour détecter les cas positifs à la COVID-19 et devrait être abandonnée.

« Nous reconnaissons que les règles et les préoccupations de santé publique varient d’une province à l’autre. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement fédéral, en collaboration avec les provinces, de montrer la voie à suivre pour à nouveau relier nos communautés et assurer le retour de bons emplois dans ce secteur», a conclu Wesley Lesosky.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210531005161/fr/

Contacts

Hugh Pouliot
Relationniste du SCFP
613-818-0067
hpouliot@scfp.ca