Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 802,64
    +798,66 (+1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 373,35
    -0,50 (-0,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

À la une de l’actu ce vendredi 26 mai…

Li Hui, envoyé par Pékin en Europe pour discuter d'un règlement politique du conflit en Ukraine, sera en visite vendredi à Moscou pour des « consultations » sur ce sujet, a annoncé la diplomatie russe (image d'illustration).   - Credit:UKRAINIAN FOREIGN MINISTRY / HANDOUT / MAXPPP / EPA/MAXPPP
Li Hui, envoyé par Pékin en Europe pour discuter d'un règlement politique du conflit en Ukraine, sera en visite vendredi à Moscou pour des « consultations » sur ce sujet, a annoncé la diplomatie russe (image d'illustration). - Credit:UKRAINIAN FOREIGN MINISTRY / HANDOUT / MAXPPP / EPA/MAXPPP

Discussions. Après s'être rendu à Kiev, en Pologne puis en France, Li Hui, l'émissaire chinois pour l'Ukraine, se rendra à Moscou, ce vendredi. Il poursuit donc sa tournée avec le même objectif : discuter d'un règlement politique de la guerre en Ukraine. L'Ukraine et les pays occidentaux espèrent que la Chine, qui a toujours entretenu des relations étroites avec la Russie et qui a mis un point d'honneur à ne pas condamner l'assaut des Russes, usera de son influence pour contribuer à mettre fin aux combats.

À LIRE AUSSILe ministre chinois des Affaires étrangères en visite en EuropePrécarité menstruelle. Sébastien Peytavie, député Génération·s, et les députées écologistes Sandrine Rousseau et Marie-Charlotte Garin vont présenter, ce vendredi, leur proposition de loi sur le congé menstruel. « L'idée est en effet d'aller au-delà des femmes atteintes d'endométriose. Nous souhaitons que les femmes puissent parler de leurs douleurs à leur médecin et que la médecine du travail les prenne aussi en compte », explique Sébastien Peytavie dans Libération. Certains pays, comme l'Espagne, le Japon ou la Zambie, prennent déjà en compte les règles douloureuses.

À LIRE AUSSIEndométriose au travail : vers la levée d'un tabou ?La Petite Sirène. La version en « live-action » (un remake, avec des acteurs en chair et en os, du dessin animé original) du conte d'Andersen sort ce vendredi dans les cinémas américains. Le film creuse de nombreuses problématiques contemporaines : parent [...] Lire la suite