Marchés français ouverture 3 h 52 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 682,66
    +39,97 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1957
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 771,77
    -21,37 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    52 595,16
    -433,16 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 393,61
    +12,66 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

À la une ce jeudi 25 février…

Par LePoint.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
Le Premier ministre Jean Castex devrait insister ce jeudi 25 février sur la vigilance maximale face à une situation épidémique que le gouvernement juge « très préoccupante dans une dizaine de départements ».
Le Premier ministre Jean Castex devrait insister ce jeudi 25 février sur la vigilance maximale face à une situation épidémique que le gouvernement juge « très préoccupante dans une dizaine de départements ».

Covid-19. Après l'annonce de confinements le week-end sur le littoral des Alpes-Maritimes et à Dunkerque dans le but de contrer la flambée de Covid-19, le Premier ministre Jean Castex doit prendre la parole ce jeudi 25 février et devrait insister sur la vigilance maximale face à une situation épidémique que le gouvernement juge « très préoccupante dans une dizaine de départements ».

À LIRE AUSSICovid-19 à Nice : Estrosi en colère contre les touristes venus à Noël

Délinquance. Après une passe d'armes avec la ville de Marseille, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin vient apporter l'aide de l'État, jeudi, à la cité phocéenne gangrénée par les trafics de stupéfiants. Lutter durablement contre le trafic de drogue à Marseille implique une politique répressive dure « mais aussi des mesures sociales et économiques » pour donner des perspectives aux habitants de quartiers paupérisés, a de son côté estimé Jean-Baptiste Perrier, le directeur de l'Institut de sciences pénales et de criminologie.

À LIRE AUSSIViolences : l'inquiétude d'Emmanuel Macron

Algérie. Accusé de « moquerie à l'égard des sciences de la religion et des rites islamiques », l'islamologue Saïd Djabelkhir va comparaître devant la justice, à la suite d'une plainte déposée contre lui par un collectif de citoyens. Connu pour ses propos souvent jugés « controversés » par les conservateurs, Saïd Djabelkhir suscite à chacune de ses interventions des polémiques qui, selon bon nombre d'observateurs, permett [...] Lire la suite