Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 226,70
    +91,62 (+0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,69
    -7,63 (-0,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

À quoi correspondent les « polluants éternels » trouvés sur les pailles en papier ?

Des pailles en papier.   - Credit:SEBASTIAN GOLLNOW / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Des pailles en papier. - Credit:SEBASTIAN GOLLNOW / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP

Substances per et polyfluoroalkylées, « Pfas » pour les intimes, « polluants éternels » pour le grand public. Ces produits chimiques, toxiques et persistants, se dégradent mal dans l'environnement, et sont présents partout, de notre papier toilette à l'organisme d'une ourse polaire vivant au Groenland.

Récemment, ils ont été détectés dans les pailles en carton, passées depuis la publication d'un rapport, le 24 août, de solution miracle pour réduire le plastique jetable à danger environnemental et sanitaire majeur. Car s'ils y ont été décelés en très petites doses, ils s'accumulent dans l'environnement comme dans les organismes. Dotés de propriétés antiadhésives, résistants aux fortes chaleurs et imperméabilisants, ces composés polluants sont en effet produits et utilisés massivement depuis les années 1950.

Forte stabilité chimique et thermique

Repoussant l'eau et la graisse, ils sont ainsi présents dans une multitude de produits de consommation, de la poêle à frire aux vêtements gore tex, en passant par les extincteurs d'incendie. Et se retrouvent, en bout de chaîne, dans les organismes, les eaux, les sols, la pluie et l'air de la majeure partie de la planète, à des taux variables.

À mesure que les pouvoirs publics, alertés par les chercheurs et des ONG, prennent conscience du problème, leur présence apparaît de plus en plus massive. Une carte du Monde, et de dix-sept autres médias, atteste de la contamination d'une majeure partie de l'Europe ; et les données [...] Lire la suite