Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 301,29
    +197,55 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 350,69
    -9,64 (-0,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

À Cannes, Scarlett Johansson illumine la montée des marches d’« Asteroid City » de Wes Anderson

Scarlett Johansson, ici sur le tapis rouge du film « Asteroid City », à Cannes, mardi 23 mai.
Scarlett Johansson, ici sur le tapis rouge du film « Asteroid City », à Cannes, mardi 23 mai.

PEOPLE - Et rebelote. Comme il l’avait déjà fait en 2021 à l’occasion de la projection de son film The French Dispatch, Wes Anderson a fait une entrée remarquée au pied du tapis rouge du Festival de Cannes ce mardi 23 mai. Le cinéaste est arrivé en autobus au bas des marches, en compagnie des acteurs et actrices de sa nouvelle comédie, Asteroid City.

Parmi les stars se trouvait Scarlett Johansson. C’est la première fois que la protagoniste de Match Point et Lost in Translation – vêtue d’une longue robe rose bonbon surplombée d’un décolleté au bonnet blanc – a monté les marches pour un film en compétition dont elle figure au casting. Elle y tient le rôle d’une comédienne célèbre paumée en plein désert.

Scarlett Johansson, mardi 23 mai.
Scarlett Johansson, mardi 23 mai.

Contrairement à Margot Robbie, Tilda Swinton et Bill Murray, la plupart des autres têtes d’affiche ont bien répondu présent à l’appel, à l’instar d’Adrien Brody.

Adrien Brody et Georgina Chapman, ici à Cannes.
Adrien Brody et Georgina Chapman, ici à Cannes.

Mais aussi de Tom Hanks.

Tom Hanks et Rita Wilson, mardi 23 mai, à Cannes.
Tom Hanks et Rita Wilson, mardi 23 mai, à Cannes.

Ou de Maya Hawke, la fille d’Ethan Hawke et Uma Thurman.

Maya Hawke, ici à Cannes.
Maya Hawke, ici à Cannes.

En présence des autres acteurs, dont Steve Carrel et Bryan Cranston, ils ont fini par prendre la pose aux côtés du réalisateur du film, Wes Anderson.

Le casting de « Asteroid City », mardi 23 mai, à Cannes.
Le casting de « Asteroid City », mardi 23 mai, à Cannes.

De retour en compétition deux ans après The French Dispatch, qui se déroulait dans une France de carte postale, le cinéaste plante cette fois le décor dans une ville américaine fictive en plein désert dans les années 1950, pour y suivre une bien étonnante compétition savante mêlant parents et étudiants.

PUBLICITÉ

Mais la présence au beau milieu de ce gratin de stars d’un alien, comme le laisse entendre la bande-annonce, risque bien de perturber le tout. Asteroid City arrive le 21 juin sur nos écrans.

À voir également sur Le HuffPost :

Festival de Cannes : Lily-Rose Depp, Abel Tesfaye (The Weeknd) et Jennie sur le tapis rouge pour « The Idol »

Au Festival de Cannes, la montée des marches du film « Firebrand » de Karim Aïnouz en images