La bourse ferme dans 3 h 10 min
  • CAC 40

    6 307,61
    +20,54 (+0,33 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,06
    +1,07 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    +0,0059 (+0,49 %)
     
  • Gold future

    1 779,10
    -1,10 (-0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    47 420,12
    +1 538,00 (+3,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 296,57
    -95,14 (-6,84 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,91
    -0,22 (-0,35 %)
     
  • DAX

    15 443,66
    -16,09 (-0,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 014,96
    -4,57 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3931
    +0,0091 (+0,66 %)
     

À la Une: en Bolivie, six étudiants meurent après l’effondrement d’une rambarde

·4 min de lecture

En Bolivie, un drame fait la Une de la presse. « Tragédie à l’UPEA », titre par exemple Pagina Siete. L’UPEA, c’est l’Université publique d’El Alto, située sur les hauteurs de la capitale, La Paz. Six étudiants sont morts mardi après avoir chuté de quatre étages lorsqu’une rambarde a cédé sous le poids des 150 étudiants qui tentaient d’entrer dans une salle. L’enquête a commencé pour connaître les degrés de responsabilité de « ceux qui ont donné l’ordre d’ouvrir les portes de l’Université, alors que les rassemblements de personnes étaient interdits en raison de la pandémie », note La Razon.

Les enquêteurs veulent aussi établir la responsabilité de ceux qui ont organisé l’évènement. Les étudiants avaient été convoqués à une assemblée extraordinaire qualifiée d’« obligatoire ». Pour l’heure, « trois agents de sécurité ont été arrêtés », nous dit Los Tiempos et le recteur sera également appelé à témoigner. « Trois des huit signataires de la convocation ont aussi été arrêtés », ajoute Pagina Siete ce mercredi matin.

États-Unis : Neera Tanden jette l’éponge

Aux États-Unis, Joe Biden essuie un premier revers dans le processus de confirmation de son administration par le Sénat. C’était attendu : sa candidate à la direction du budget de la Maison Blanche retire sa candidature.

Neera Tanden aurait été la première femme d’origine indienne à ce poste, rappelle le Washington Post. Mais elle a fait face à l’opposition d’élus des deux partis. En cause, d’anciennes publications sur les réseaux sociaux attaquant les élus républicains au Congrès. « Les présidents, lors de leur premier mandat sont généralement confrontés à une défaite au moins sur un poste de leur Cabinet (...), et Biden n’a pas fait exception », résume le journal. Le retrait de Neera Tanden annonce en tout cas d’autres batailles à venir au Sénat et démontre la nécessité pour Joe Biden de se mettre dans la poche l’aile gauche du parti démocrate comme les républicains modérés au Sénat.

Fini les masques au Texas ?

Autre sujet en Une de la presse américaine : les masques ne seront plus obligatoires au Texas à partir de mercredi 10 mars. Le gouverneur de cet État du Sud lève les restrictions liées à la pandémie de coronavirus. Et il n’est pas le seul, explique le New York Times : plusieurs États réfléchissent en ce moment à des assouplissements face à la baisse des cas de Covid-19.

« À Chicago, des dizaines de milliers d’enfants sont retournés à l’école cette semaine, tandis que les parcs et les terrains de jeux enneigés de la ville, qui étaient fermés depuis mars dernier, ont rouvert ». Le Mississippi a aussi mis fin à son obligation de porter le masque dès ce mercredi, explique The Hill. Au Massachusetts, les restaurants peuvent désormais fonctionner à pleine capacité et il n’y a plus de limitation concernant les rassemblements en Caroline du Sud.

« L’administration Biden avait exhorté les États à ne pas lever les restrictions trop tôt », rappelle le média en ligne. Mais elle a jusqu’ici évité de nommer publiquement les gouverneurs qui ne suivent pas cette demande de l’État fédéral. Le Texas Tribune rappelle que les autorités sanitaires locales recommandent toujours de porter un masque.

Les Boy Scouts veulent vendre une partie de leur patrimoine

On reste aux États-Unis, avec cette vente bientôt organisée par les Boy Scouts pour payer les demandes de dommages et intérêts de victimes d’abus sexuels. « Face à des dizaines de milliers de plaintes », - 82 000 précise le New York Times -, « l’organisation criblée de dettes est prête à faire l’impensable » : vendre sa collection de portraits réalisés par l’artiste Norman Rockwell, u célèbre l’illustrateur américain. Des « dizaines de portraits de jeunes qui évoquent la vertu, la bravoure et l’Amérique » lui avaient été commandés pendant six décennies.

« Dans un plan de redressement déposé au tribunal fédéral des faillites du Delaware cette semaine, les Boy Scouts ont listé près de 60 œuvres de Rockwell dont la vente permettrait de récolter près de 300 millions de dollars pour alimenter un fonds pour les victimes d’abus sexuels ». Ces œuvres pourraient donc disparaître du Medici Museum of Art, en Ohio, où elles étaient exposées depuis début 2020, comme l’explique The Vindicator.

RBG au Capitole ?

Enfin, il y aura peut-être bientôt un monument en l’honneur de Ruth Bader Ginsburg au Capitole, à Washington. C’est en tout cas le projet de loi déposé par des élus démocrates, à la Chambre et au Sénat, nous informe The Hill.

L’ancienne juge à la Cour suprême, connue sous l’acronyme RBG, est décédée en septembre dernier. Elle était devenue une icône libérale pendant ses 27 ans au sein de la plus haute juridiction américaine.