Publicité
La bourse ferme dans 2 h 59 min
  • CAC 40

    7 622,26
    +51,45 (+0,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,68
    +16,22 (+0,33 %)
     
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0939
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    2 470,70
    +10,80 (+0,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 255,21
    -40,76 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 346,81
    +17,30 (+1,30 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,77
    -0,08 (-0,10 %)
     
  • DAX

    18 475,95
    +38,65 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    8 238,98
    +51,52 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    -0,0020 (-0,16 %)
     

À Béziers, il est interdit de se rafraîchir dans le miroir d’eau sous peine d’une amende de 135 euros

Getty Images

C'est une nouvelle mesure qui a du mal à passer. À Béziers, dans l'Hérault, depuis le mois de juin, il est formellement interdit d'aller se tremper les pieds dans le miroir d'eau. Et ce, malgré les fortes chaleurs de ces dernières semaines. Les Biterrois, comme les touristes, sont obligés de rester au bord de l'espace aquatique, relève Le Parisien, lundi 28 août.

Quatre jeunes saisonniers en gilets rouges de la patrouille de prévention veillent sur la place Jean-Jaurès pour faire respecter l’arrêté municipal. Les contrevenants, eux, s'exposent à une amende de 135 euros. "Alors, si les enfants ne peuvent pas se rafraîchir, c’est un miroir aquatique qui ne sert à rien. Pourquoi l’avoir fait ?" regrette une mère de famille auprès de nos confrères. Exit donc les envies de se rafraîchir et de s'amuser sur le grand miroir d'eau de 350 m2.

Alors pourquoi la mairie a-t-elle imposé une telle mesure en plein été, et surtout en période de canicule ? Selon la Ville, il faut protéger les dispositifs fragiles, notamment les éclairages led immergés, qui permettent de produire un spectacle son et lumière, deux fois par soir. Ceux-ci ne supportent pas d’être piétinés, précise le journal. Et pour faire respecter cette interdiction, la mairie peut également compter sur la vidéosurveillance. "Pas plus tard qu’hier soir, un monsieur qui ne voulait rien savoir est reparti avec les menottes", raconte l’une des gardiennes du miroir d'eau.

Par ailleurs, la ville de Béziers avait enregistré une hausse significative (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite