Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 294,48
    +225,45 (+0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 378,24
    +47,34 (+3,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

À 18 ans, il devient le plus jeune pilote de ligne d’Europe

Pixabay

Guarik Landry n’est pas un jeune homme comme les autres. À 18 ans, ce Guadeloupéen n’a même plus le ciel pour limite. Il est désormais le plus jeune pilote de ligne d’Europe, rapporte Guadeloupe la 1ère, le 16 septembre 2023. Aussi loin qu’il se souvienne, il a toujours rêvé de voler : "De ma chambre je voyais les avions décoller et atterrir. À la maternelle je dessinais des avions ! Au lycée, j’ai fait mathématiques et physique pour m’orienter vers l’aviation et j’ai eu le Bac à 17 ans et demi", détaille-t-il auprès de la télévision régionale.

Dès 17 ans, et force d’une dextérité à toute épreuve, il parvient à décrocher sa licence de pilote privé. Ses aptitudes lui ont permis de ne pas avoir besoin des deux années habituelles de classe préparatoire nécessaires pour entrer à l’école nationale de l’aviation civile. Bien accompagné par sa famille, il intègre l’école Aérofutur de Perpignan, en métropole. Sa formation aura coûté 100.000 euros, le tout financé par ses proches. Ils étaient présents lors de son vol qualifiant, rapporte Guadeloupe la 1ère.

Lors de cet ultime vol entre Perpignan et Béziers, Guarik Landry a été testé sur ses capacités à réagir en cas de panne moteur, virage avec une inclinaison importante, mais aussi décrochage… Désormais, le jeune homme a les yeux rivés sur l’avenir. "Mon objectif est maintenant de rentrer dans l’aviation de ligne ou l’aviation d’affaires. Je vais d’abord essayer en Guadeloupe", explique-t-il à la télévision régionale. En outre, il se verrait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite